Site officiel de la commune

La commune de La Muraz fait partie :

  • de l’arrondissement de Saint Julien en Genevois
  • du canton de La Roche-sur-Foron
  • de la Communauté de Communes Arve et Salève dont font partie également les communes environnantes d’Arthaz, Reignier-Esery, Nangy, Scientrier, Pers-Jussy, Arbusigny, Monnetier-Mornex Esserts-Salève

Elle adhère aux syndicats intercommunaux suivants :

La préservation de nos espaces naturels :

Le plateau des Bornes

Logo plateau des Bornes10 communes, dont La Muraz, ont signé une charte afin d’affirmer leur volonté de préservation du Plateau des Bornes.
Cette dernière a pour volonté la mise en œuvre d’une gestion cohérente à l’échelle de l’ensemble des communes du Plateau des Bornes, en intégrant le patrimoine naturel au sens large ainsi que sa valorisation en lien avec les paysages, les activités agricoles et de loisirs.

Le Syndicat Mixte du Salève est le porteur administratif et Asters, conservatoire d’espaces naturels est le soutien technique de cette charte.

Le Salève

Espace naturel protégé par une directive de protection et de mise en valeur du Mont Salève.
Cette directive est un document réglementaire qui s’impose à tous les documents d’urbanisme et à ce titre doit être pris en compte par les urbanistes, les élus, agents des collectivités, gestionnaires des forêts notamment.
A consulter sur : http://directivepaysageredusaleve.fr/

Acteurs pour la préservation et mise en valeur de ce site :

Communauté de Communes Arve et Salève, vos élus communautaires

Pour plus de renseignements, contactez les bureaux de la Communauté de Commune au 04 50 43 46 14
Ou suivez le lien : http://www.arve-saleve.fr/

  • Arbusigny : Régine Rémillon et Esther Vachoux.
  • Arthaz-Pont-Notre-Dame : Régine Mayoraz et Frédéric Chabord.
  • Monnetier-Mornex : Ludovic Wiszniewski, Raphaël Cesana, Frédérique Leone et Laurent Chiorino.
  • La Muraz : Nadine Perinet et Gianni Guerini.
  • Nangy : Laurent Favre, Elise Riondel et Rodolphe Arnould.
  • Pers-Jussy : Isabelle Roguet, Patrice Dompmartin, Dominique Brand, David De Vito et Chantal Baroni-Chappaz.
  • Reignier-Esery : Sébastien Javogues, Didier Eisack, Denise Gerelli-Fort, Virginie Jacquemoud, Stéphanie Le Moal,Billy Marquet, Séverine Millot-Feugier, André Pugin, Lucas Pugin, Isabelle Sage et Sophie Biolluz.
  • Scientrier : Daniel Barbier et Patricia Deage.
Votre Communauté de Communes en quelques dates

cecile boquet Com Com Arve SaleveL’objectif de cette structure appelée EPCI (Établissement Public de Coopération Intercommunale) est de coordonner des actions de développement économique et d’aménagement de l’espace sur l’ensemble du territoire. Et plus généralement, de pouvoir développer des projets peu réalisables à l’échelle d’une commune pour des raisons financières ou d’intérêt (comme mettre en place la collecte et le traitement des déchets)

  • 1993 : Création de la Communauté de Communes.
  • 1994 : Intégration de syndicat de transport scolaire.
  • 2001 : Intégration du Syndicat Intercommunal de Voirie du canton de Reignier.
  • 2017 : Création d’un service commun d’urbanisme.
Carte d’identité de votre Communauté de Communes

L’intercommunalité regroupe 8 communes présentées ci-dessous :

CarteComCom Arve Saleve

  • Arbusigny : commune de 1124 habitants (2018); superficie de 12,25 Km².
  • Arthaz-Pont-Notre-Dame : commune de 1470 habitants (2018); superficie de 5,96 Km².
  • Monnetier-Mornex : commune de 2348 habitants (2018); superficie de 11,4 Km².
  • La Muraz : commune de 1072 habitants (2019); superficie de 14,38 Km².
  • Nangy : commune de 1729 habitants (2018);  superficie de 4,35 Km².
  • Pers-Jussy : commune de 3086 habitants (2018); superficie de 18,68 Km².
  • Reignier-Esery : commune de 7834 habitants (2018); superficie de 25,08 Km².
  • Scientrier : commune de 1172 habitants (2018); superficie de 7,21 Km².

 

SITE NATURA 2000 du Salève

L’Union Européenne, pour préserver la biodiversité, a créé un réseau de sites naturels appelé « Natura 2000 ». Le Salève fait partie de ce réseau depuis 2003, car il abrite 17 habitats naturels (hêtraies, pelouses sèches, tourbières, falaises, grottes,…) et 10 espèces (Sonneur à ventre jaune, Sabot de Vénus, Grand Rhinolophe, …) rares au niveau européen. Le Syndicat Mixte du Salève est en charge de l’animation du site Natura 2000 du Salève. Il met en œuvre, en partenariat avec les propriétaires, les agriculteurs et les forestiers, des travaux de gestion co-financés par l’Union Européenne, dans le cadre du Fonds Européen Agricole pour le Développement Rural (FEADER), et l’Etat. Ces travaux de restauration ou d’entretien ont pour objectif de maintenir les habitats et les espèces d’intérêts. Il s’agit de débroussaillement des pelouses sèches à orchidées, curage et création de mares pour les batraciens, entretien et création de clairières en forêt pour les chauve-souris, coupe pour mettre en lumière les Sabots de Vénus… Enfin, des inventaires de faune et de flore sont réalisés pour mieux connaître les espèces rares du Salève et évaluer l’intérêt de la mise en œuvre des travaux. Tous les projets soumis à autorisation dans le périmètre Natura 2000 (PLU, création d’une route forestière, manifestation sportive …) doivent faire l’objet d’une évaluation d’incidence préalable. Enfin la charte Natura 2000, signée par des propriétaires, exploitants ou usagers volontaires, les engage à préserver les milieux et espèces Natura 2000 en contrepartie d’une exonération foncière pour les premiers.

La Commune de La Muraz abrite de nombreuses pelouses sèches, pelouses à orchidées et clairières, habitats naturels d’intérêt au niveau européen. Depuis 2009, des travaux de restauration puis d’entretien ont été engagés avec la Commune, le Syndicat Mixte du Salève et l’Office National des Forêt. Sans entretien, ces milieux ouverts tendent à se refermer et à terme à être coloniser par les forêts. Afin de maintenir ces pelouses, des actions de débroussaillage et d’élimination des rejets ligneux (tout en conservant les arbustes à baies dans un objectif écologique) sont réalisés. De plus, d’anciennes clairières ont été ré-ouvertes afin de favoriser le développement de la biodiversité et notamment des terrains de chasse pour les chauves-souris. L’ensemble de ces travaux profitent aussi à la flore et à la faune des milieux ouverts et des affleurements rocheux comme les reptiles, insectes, chamois, chevreuil, lièvre, plantes rupestres et orchidées.

Dernières News